Tauren
Horde
Défenseurs de la Terre-Mère

Les paisibles taurens, ou « shu’halo » dans leur propre langue, ont longtemps habité en Kalimdor, s’efforçant d’y préserver l’équilibre de la nature au nom de leur déesse la Terre-Mère. Jusqu’à peu, ils vivaient en nomades dispersés dans les Tarides, chassant les grands kodos indigènes des étendues désertiques.

Histoire des taurens

Pendant la Troisième guerre, le grand chef tauren Cairne Sabot-de-Sang fit la rencontre de la Horde des orcs qui exploraient Kalimdor. Lui et le chef de guerre Thrall devinrent amis, et sa tribu parvint à repousser ses ennemis pendant sa migration vers Mulgore, où elle s’installa aux Pitons-du-Tonnerre. Redevables aux orcs de leur aide, les taurens se joignirent plus tard à Thrall sur le mont Hyjal pour défendre Kalimdor contre les démons de la Légion ardente.

Les tribus taurens prospérèrent longtemps dans tout Mulgore, mais la tragédie les frappa peu après la campagne contre le roi-liche en Norfendre : convaincu que l’inconscience du nouveau chef de guerre Garrosh Hurlenfer ne mènerait la Horde qu’à la ruine, Cairne le défia en combat singulier. Il dominait manifestement son adversaire, mais…

Les duellistes ignoraient que Magatha Totem-Sinistre, une matriarche taurène profondément hostile à Cairne, avait empoisonné la lame de Garrosh. La substance finit par paralyser le tauren, et l’orc put le terrasser.

Les fidèles de Magatha lancèrent alors un assaut sur les Pitons-du-Tonnerre pour s’en emparer, mais Baine, fils de Cairne, mena une contre-attaque et reprit la capitale. Magatha et ses sbires furent bannis des terres taurènes. Malgré le funeste combat entre Cairne et Garrosh, les tribus n’ont pas abandonné la Horde. Baine a courageusement repris le titre de grand chef, et les taurens de Haut-Roc ont établi un avant-poste face à la corruption croissante de la Légion sur les îles Brisées.

Zone de départ
Mulgore

Une fois établis dans les immenses prairies de Mulgore, les imposants taurens ont fondé la fascinante capitale de Pitons-du-Tonnerre. Les taurens vécurent par la suite de longues années de prospérité dans la partie centrale de Kalimdor et ses plaines paisibles, cultivant l’harmonie au sein de leur nouveau foyer. Hélas, le récent cataclysme provoqua des effets désastreux sur Mulgore : les barbares hurans furent contraints de quitter leurs tanières au sud de Pitons-du-Tonnerre et déferlèrent sur la mesa de Nuage rouge, pour venir harceler le camp Narache. Ils capturèrent de nombreux taurens et firent pousser des ronciers géants qui menacent encore aujourd’hui la faune qui prospérait autrefois sur les plaines verdoyantes. À la lumière de ces derniers développements, les taurens ont fait le serment de repousser ces monstres sanguinaires afin de guérir leurs terres avant que les dégâts ne deviennent irréparables.

Traits raciaux
Muscles
Dotés d’un physique imposant, les taurens sont de féroces combattants bénéficiant d’un bonus aux coups critiques.
Culture
Les taurens bénéficient d’un bonus en herboristerie, et peuvent récolter les plantes bien plus rapidement que les herboristes des autres races
Endurance
La constitution exceptionnellement résistante des taurens leur offre un bonus à leur total de points de vie.
Résistance à la Nature
Les taurens sont naturellement résistants aux dégâts magiques de Nature.
Choc martial
En faisant trembler le sol d’un puissant coup de sabot, les taurens peuvent étourdir leurs ennemis pendant un bref laps de temps.
Histoire des taurens

Pendant la Troisième guerre, le grand chef tauren Cairne Sabot-de-Sang fit la rencontre de la Horde des orcs qui exploraient Kalimdor. Lui et le chef de guerre Thrall devinrent amis, et sa tribu parvint à repousser ses ennemis pendant sa migration vers Mulgore, où elle s’installa aux Pitons-du-Tonnerre. Redevables aux orcs de leur aide, les taurens se joignirent plus tard à Thrall sur le mont Hyjal pour défendre Kalimdor contre les démons de la Légion ardente.

Les tribus taurens prospérèrent longtemps dans tout Mulgore, mais la tragédie les frappa peu après la campagne contre le roi-liche en Norfendre : convaincu que l’inconscience du nouveau chef de guerre Garrosh Hurlenfer ne mènerait la Horde qu’à la ruine, Cairne le défia en combat singulier. Il dominait manifestement son adversaire, mais…

Les duellistes ignoraient que Magatha Totem-Sinistre, une matriarche taurène profondément hostile à Cairne, avait empoisonné la lame de Garrosh. La substance finit par paralyser le tauren, et l’orc put le terrasser.

Les fidèles de Magatha lancèrent alors un assaut sur les Pitons-du-Tonnerre pour s’en emparer, mais Baine, fils de Cairne, mena une contre-attaque et reprit la capitale. Magatha et ses sbires furent bannis des terres taurènes. Malgré le funeste combat entre Cairne et Garrosh, les tribus n’ont pas abandonné la Horde. Baine a courageusement repris le titre de grand chef, et les taurens de Haut-Roc ont établi un avant-poste face à la corruption croissante de la Légion sur les îles Brisées.

Zone de départ
Mulgore

Une fois établis dans les immenses prairies de Mulgore, les imposants taurens ont fondé la fascinante capitale de Pitons-du-Tonnerre. Les taurens vécurent par la suite de longues années de prospérité dans la partie centrale de Kalimdor et ses plaines paisibles, cultivant l’harmonie au sein de leur nouveau foyer. Hélas, le récent cataclysme provoqua des effets désastreux sur Mulgore : les barbares hurans furent contraints de quitter leurs tanières au sud de Pitons-du-Tonnerre et déferlèrent sur la mesa de Nuage rouge, pour venir harceler le camp Narache. Ils capturèrent de nombreux taurens et firent pousser des ronciers géants qui menacent encore aujourd’hui la faune qui prospérait autrefois sur les plaines verdoyantes. À la lumière de ces derniers développements, les taurens ont fait le serment de repousser ces monstres sanguinaires afin de guérir leurs terres avant que les dégâts ne deviennent irréparables.

Capitale
Pitons-du-Tonnerre

La capitale Pitons-du-Tonnerre fut érigée par le chef avisé Cairne Sabot-de-sang et sa vaillante tribu, et domine les étendues verdoyantes de Mulgore depuis le sommet d’une série de mesas battues par les vents. Avant la construction de la capitale, le peuple tauren a vécu de façon nomade pendant d’innombrables générations, en proie aux attaques fréquentes de bandes de centaures en maraude. Ainsi, depuis la fondation de Pitons-du-Tonnerre, cette race fière et bienveillante a enfin trouvé une demeure permanente.

Suite au décès de Cairne lors d’un duel contre le chef de guerre Garrosh Hurlenfer, Pitons-du-Tonnerre tomba brièvement aux mains de Magatha Totem-sinistre et de ses fidèles après un coup d’État. Baine, le propre fils de Cairne, lança en guise de représailles une contre-attaque savamment orchestrée au moyen d’une flotte de zeppelins. Il parvint à reconquérir Pitons-du-Tonnerre après avoir habilement divisé les forces de Magatha ; il assume depuis lors le rôle de grand chef du peuple tauren. La capitale se remet peu à peu des troubles récents et retrouve enfin son statut de havre de paix et de sécurité pour les taurens de Kalimdor.

Dirigeant
Baine Sabot-de-sang

Le grand chef Baine Sabot-de-sang est le fils du défunt dirigeant tauren, Cairne Sabot-de-sang. Digne successeur de son père en termes de bonté et de bravoure, Baine est également devenu un guerrier hors pair. Baine trouva refuge à Sabot-de-sang suite à la mort de son père lors du duel contre le chef de guerre Garrosh Hurlenfer, tandis que les agents Totems-sinistres de la matriarche taurène Magatha attaquaient le village et s’emparaient de Pitons-du-Tonnerre. En dépit du chagrin causé par le décès de son père, Baine organisa une contre-attaque contre Magatha et ses sbires, qui aboutit à la reprise de la capitale taurène.

En fin de compte, en digne successeur de Cairne, le fils épargna la vie de Magatha, préférant bannir la matriache ainsi que tous les traîtres qui lui étaient restés fidèles dans les Serres-Rocheuses. Depuis lors, Baine a assumé le poste de grand chef et préside aux destinées des braves taurens de Mulgore. Malgré le goût amer qu’a laissé la mort de Cairne, Baine est resté fidèle à la Horde et à son chef de guerre, jugeant cela préférable pour le bien de son peuple.

Monture raciale
Kodo

Les légendes taurènes abondent à propos des grands kodos cornus originaires des Tarides, en Kalimdor. Certains mythes font état de kodos particuliers en relation avec les esprits du ciel et de l’orage, qui permettraient à ces créatures colossales de maîtriser la puissance de la foudre. Si les kodos sont généralement considérés comme des animaux paisibles, un kodo qui se sent menacé peut se transformer en adversaire redoutable ; on en a déjà vu dévorer un ennemi tout entier !

Vivant en symbiose avec les kodos depuis des générations, les taurens entretiennent un lien privilégié avec ces herbivores massifs, qu’ils utilisent comme montures en temps de paix comme à la guerre. Moins impressionnants que leurs congénères sauvages, les kodos de monte sont en revanche très rapides et incroyablement robustes, ce qui leur permet de transporter sans peine le tauren le plus imposant.

Plus d'infos sur les autres races
WoW Classic
Sortie mondiale dans
Désormais disponible dans le monde entier
Jours
Heures
Min
Sec