Troll

Horde

Des conspirateurs mystiques

Les trolls sauvages d’Azeroth sont tristement connus pour leur cruauté, leur pratique de la magie noire, et leur haine féroce des autres races. Seule la fière tribu Sombrelance échappe à ce cliché : ravagée par lexil et lasservissement, elle était au bord de l’extinction quand une terrible tempête força le chef de guerre Thrall et ses puissantes troupes de la Horde à débarquer sur son île reculée dans les mers du Sud.

Histoire des trolls

Menés par le sage Sen’jin, les trolls sombrelances abandonnèrent leurs préjugés et se battirent avec courage aux côtés de la Horde pour vaincre un groupe d’humains qui empiétait sur leur île luxuriante. Cependant, une bande de murlocs déchaînés souhaitant apaiser une mystérieuse sorcière des mers réussit à les chasser de leur foyer. Sen’jin trouva la mort dans le chaos qui s’ensuivit.

Thrall accueillit alors les Sombrelances au sein de la Horde et leur offrit une nouvelle terre, le long de la côte de Durotar, les îles de l’Écho. Mais le malheur les frappa de nouveau : le féticheur Zalazane trahit sa propre tribu pour en faire des esclaves pliés à sa volonté, ce qui força les Sombrelances à se battre pour leur nouveau foyer. À la suite de la victoire de la Horde contre le Roi-liche, en Norfendre, Vol’jin s’allia aux loas, de puissants esprits ancestraux vénérés par les trolls, s’assurant ainsi le contrôle des îles de l’Écho.

Lorsque Garrosh, l’orc impétueux, fut nommé chef de guerre et afficha ouvertement son mépris pour les Sombrelances, de nombreux trolls désabusés abandonnèrent Orgrimmar, la capitale de la Horde. Les trahisons et crimes de Garrosh envers les autres races de la horde menèrent finalement Thrall à le destituer et à nommer Vol’jin à sa place.

Le règne de Vol’jin en tant que chef de guerre fut marqué par le conflit. Après sa destitution, Garrosh le traître s’allia avec un renégat du Vol de bronze pour ouvrir un portail menant à Draenor, dans le passé, où il aida la Horde de Fer alors balbutiante à attaquer Azeroth. Vol’jin mena les Sombrelances et la Horde à travers la Porte des ténèbres et mit un terme à ses machinations.

Mais à leur insu, le démoniste Gul’dan s’échappa en Azeroth afin d’ouvrir l’antique tombe de Sargeras et ainsi permettre à la Légion ardente d’envahir le royaume. Lors de la terrible bataille du rivage Brisé, Vol’jin fut mortellement blessé. Bien qu’il fût célébré en héros, sa perte porta un terrible coup aux Sombrelances. Mais depuis sa mort, la place âprement méritée de ces trolls au sein de la Horde n’a fait que se renforcer, et ils sont prêts à affronter tout ce qui pourrait la menacer.

Région natale

 Les îles de l’Écho 

Les îles de l’Écho sont un petit groupement de terres tropicales situées près de la côte aride de Durotar. En plus d’héberger les trolls sombrelances, l’archipel abrite également des raptors, des tigres et d’autres prédateurs dangereux. Cette faune hostile est néanmoins le cadet des soucis de la tribu : bien que les Sombrelances aient libéré les îles de l’Écho de Zalazane, une mystérieuse sorcière des mers est apparue il y a peu et s’est attaquée au mode de vie des trolls à l’aide de sa magie noire. Par ailleurs, des nagas se sont emparés d’une zone au nord de l’île des Sombrelances, le siège du pouvoir de la tribu. Après tant d’années passées en exil, ces trolls sont prêts à tous les sacrifices pour protéger leur foyer. Une toute nouvelle génération de guerriers intrépides s’entraîne sur l’île des Sombrelances, plus que disposée à se sacrifier pour l’avenir de la tribu.

Traits raciaux

Berserker
Les Trolls peuvent plonger dans une rage frénétique qui augmente temporairement leur hâte.
Le déhanché troll
Du fait de leur agilité spectaculaire, les trolls sont moins affectés par tout ce qui pourrait entraver leurs mouvements que les autres races.
Régénération
Les trolls ont une faculté de régénération naturelle qui leur fait recouvrer la santé en continu, y compris lors des combats.
Tueur de bêtes
Chasseurs particulièrement attentifs à leur environnement, les trolls obtiennent plus d’expérience lorsqu’ils abattent des bêtes.

Classes compatibles

Guerrier
Guerrier
Depuis que la guerre fait rage, des héros de toutes races ont cherché à maîtriser l’art du combat. Les guerriers combinent force, autorité et maîtrise des armes et des armures pour causer des ravages dans des combats épiques.
Chasseur
Chasseur
L’appel de la nature tire dès leur plus jeune âge certains aventuriers du confort de leur demeure pour les plonger dans la sauvagerie impitoyable du monde extérieur. Ceux qui y survivent deviennent des chasseurs.
Voleur
Voleur
Un seul code pour les voleurs : remplir le contrat. Ces mercenaires s’appuient sur des tactiques brutales et efficaces sans l’ombre d’un remords. Assassins mortels et maîtres de la furtivité, ils approchent leurs cibles par derrière, frappent un organe vital et s’évanouissent dans l’ombre avant que leur victime ne touche le sol.
Prêtre
Prêtre
C’est au spirituel que les prêtres ont consacré leur vie et c’est en étant au service des autres que leurs actes traduisent la force de leur foi. Depuis des millénaires, ils ont quitté le confort de leurs lieux saints et sont sortis du cadre de leurs temples pour aller soutenir leurs alliés sur les terres dévastées par la guerre.
Chaman
Chaman
Les chamans sont des guides spirituels qui font appel à des puissances non pas divines mais élémentaires. Ce mysticisme particulier amène le chaman à communier avec des forces qui ne sont pas toujours bienveillantes.
Mage
Mage
Les étudiants les plus intelligents et les plus disciplinés peuvent envisager une carrière de mage. Comme la magie des arcanes que manipulent les mages est à la fois puissante et dangereuse, elle n’est enseignée qu’à ceux qui la pratiquent avec respect et assiduité.
Démoniste
Démoniste
Face aux pouvoirs démoniaques, la plupart des héros ne voient que la mort : les démonistes, eux, y voient une opportunité. La domination est leur but, c’est pourquoi ils se sont tournés vers les sombres arts. Ces lanceurs de sorts voraces invoquent des familiers démoniaques pour les servir dans leurs combats.
Moine
Moine
Combattants aux mains nues, les moines ont développé jadis en Pandarie un art martial sans autre arme que leur propre corps et l’énergie qui l’entoure. Ils savent déchirer le brouillard d'un coup mortel, soigner les fractures du chi et user de leur souplesse et de leur vivacité pour défaire leurs ennemis.
Druide
Druide
Les druides font appel aux vastes pouvoirs de la nature pour préserver son équilibre et protéger la vie. Avec de l’expérience, les druides peuvent déchaîner les énergies brutes de la nature contre leurs ennemis et faire s’abattre à distance sur eux la fureur des cieux, les immobiliser avec des sarments enchantés ou les piéger dans des cyclones sans fin.
Chevalier de la mort
Chevalier de la mort
Le roi-liche a perdu le contrôle de ses chevaliers de la mort, et ses anciens champions cherchent la rédemption en vengeant les horreurs commises lorsqu’ils étaient sous son contrôle.

Histoire des trolls

Menés par le sage Sen’jin, les trolls sombrelances abandonnèrent leurs préjugés et se battirent avec courage aux côtés de la Horde pour vaincre un groupe d’humains qui empiétait sur leur île luxuriante. Cependant, une bande de murlocs déchaînés souhaitant apaiser une mystérieuse sorcière des mers réussit à les chasser de leur foyer. Sen’jin trouva la mort dans le chaos qui s’ensuivit.

Thrall accueillit alors les Sombrelances au sein de la Horde et leur offrit une nouvelle terre, le long de la côte de Durotar, les îles de l’Écho. Mais le malheur les frappa de nouveau : le féticheur Zalazane trahit sa propre tribu pour en faire des esclaves pliés à sa volonté, ce qui força les Sombrelances à se battre pour leur nouveau foyer. À la suite de la victoire de la Horde contre le Roi-liche, en Norfendre, Vol’jin s’allia aux loas, de puissants esprits ancestraux vénérés par les trolls, s’assurant ainsi le contrôle des îles de l’Écho.

Lorsque Garrosh, l’orc impétueux, fut nommé chef de guerre et afficha ouvertement son mépris pour les Sombrelances, de nombreux trolls désabusés abandonnèrent Orgrimmar, la capitale de la Horde. Les trahisons et crimes de Garrosh envers les autres races de la horde menèrent finalement Thrall à le destituer et à nommer Vol’jin à sa place.

Le règne de Vol’jin en tant que chef de guerre fut marqué par le conflit. Après sa destitution, Garrosh le traître s’allia avec un renégat du Vol de bronze pour ouvrir un portail menant à Draenor, dans le passé, où il aida la Horde de Fer alors balbutiante à attaquer Azeroth. Vol’jin mena les Sombrelances et la Horde à travers la Porte des ténèbres et mit un terme à ses machinations.

Mais à leur insu, le démoniste Gul’dan s’échappa en Azeroth afin d’ouvrir l’antique tombe de Sargeras et ainsi permettre à la Légion ardente d’envahir le royaume. Lors de la terrible bataille du rivage Brisé, Vol’jin fut mortellement blessé. Bien qu’il fût célébré en héros, sa perte porta un terrible coup aux Sombrelances. Mais depuis sa mort, la place âprement méritée de ces trolls au sein de la Horde n’a fait que se renforcer, et ils sont prêts à affronter tout ce qui pourrait la menacer.

Région natale

 Les îles de l’Écho 

Les îles de l’Écho sont un petit groupement de terres tropicales situées près de la côte aride de Durotar. En plus d’héberger les trolls sombrelances, l’archipel abrite également des raptors, des tigres et d’autres prédateurs dangereux. Cette faune hostile est néanmoins le cadet des soucis de la tribu : bien que les Sombrelances aient libéré les îles de l’Écho de Zalazane, une mystérieuse sorcière des mers est apparue il y a peu et s’est attaquée au mode de vie des trolls à l’aide de sa magie noire. Par ailleurs, des nagas se sont emparés d’une zone au nord de l’île des Sombrelances, le siège du pouvoir de la tribu. Après tant d’années passées en exil, ces trolls sont prêts à tous les sacrifices pour protéger leur foyer. Une toute nouvelle génération de guerriers intrépides s’entraîne sur l’île des Sombrelances, plus que disposée à se sacrifier pour l’avenir de la tribu.

Capitale

L’île des Sombrelances

Depuis sa victoire contre le traître féticheur Zalazane, la tribu a travaillé sans relâche à fortifier son foyer sur l’île des Sombrelances. Recouverte d’un réseau de huttes et de passerelles, cette île tropicale est aujourd’hui un symbole de la gloire de la tribu, bien que son avenir soit des plus incertain depuis la mort terrible de Vol’jin, son chef. Cependant, les Sombrelances ont fait le vœu de rester forts et de toujours faire face à l’adversité.

Chef

Aucun

Pendant des années, les trolls sombrelances ont compté sur la sagesse de Vol’jin, leur chef. Sous son règne, ils ont survécu à de nombreuses crises et difficultés qui auraient sans lui eu raison de leur unité. Quand la Légion ardente a envahi Azeroth, il s’est battu sur le front aux côtés des Sombrelances. Mais il fut gravement blessé au combat et son esprit s’en alla dans l’au-delà. Bien que sa mort tragique lors de la bataille du rivage Brisé ait fait trembler jusqu’aux fondations de la société sombrelance, les trolls n’en restent pas moins dévoués à la cause de la Horde.

Monture raciale

Raptor

Dès leur arrivée il y a bien des années sur les Îles de l’Écho, les trolls ont été fascines par la férocité des raptors de Kalimdor. Pour la tribu, un raptor représente l’essence-même du chasseur et un de ces reptiles apprivoisés constitue par conséquent une monture de prestige. Les meilleurs cavaliers Sombrelances sont ainsi capables de canaliser et de dominer la sauvagerie de leur monture. Posséder un raptor est aussi une marque de statut social élevé parmi les trolls et nombreux sont ceux qui ont péri en essayant de dompter un de ces raptors si rapides et dangereux.

Plus d'infos sur les autres races