Mort-vivant
Horde
Cadavres inébranlables

La mort n’offrit nul repos aux humains tués par centaines lors de la campagne d’extermination menée par le roi-liche en Lordaeron. Les victimes furent relevées dans la non-mort au service du Fléau et forcés à combattre dans une guerre impie contre tout ce et tous ceux qu’ils avaient jadis chéris.

Histoire des Réprouvés

Mais quand l’emprise du roi-liche sur ses immenses armées vacilla au terme de la Troisième guerre, certains morts-vivants purent échapper à l’étau de fer de sa volonté. Malgré le bonheur de cette liberté retrouvée, les anciens humains furent vite tourmentés par les souvenirs des atrocités commises dans leur servitude, et ceux qui ne succombèrent pas à la folie furent confrontés à une glaçante réalité : Azeroth tout entier les vouait à l’anéantissement.

En cette heure funeste, les morts-vivants renégats furent réunis par Sylvanas Coursevent, ancien général des forestiers de Quel’Thalas, elle aussi libérée des griffes du roi-liche, et, sous l’autorité de leur nouvelle reine, ils prirent le nom de Réprouvés et fondèrent la cité de Fossoyeuse sous les ruines de Lordaeron.

Pour servir ses propres desseins et protéger sa jeune nation, Sylvanas se mit en quête d’alliances. La plus fructueuse fut avec les taurens des Pitons-du-Tonnerre, qui, voyant le potentiel de rédemption des Réprouvés, convainquirent le chef de guerre Thrall de forger un pacte. Ainsi, les morts-vivants aidèrent la Horde lors d’une immense offensive contre le roi-liche, déchaînant leur vengeance contre leur bourreau.

La victoire fut cher payée. Le grand apothicaire Putrescin trahit les Réprouvés et répandit une nouvelle peste qui n’épargnait ni ennemi, ni allié, tandis que le seigneur de l’effroi Varimathras s’emparait de Fossoyeuse. Sylvanas manqua d’être abattue lors de ce coup d’État. Les usurpateurs furent finalement repoussés et la capitale reprise, mais ce revers suscita des doutes au sein de la Horde sur la capacité de la reine à diriger les Réprouvés et assurer leur loyauté.

Cette loyauté fut pourtant démontrée à nouveau lorsque Sylvanas aida la Horde à libérer Orgrimmar du joug du chef de guerre Garrosh Hurlenfer, qui cherchait à assujettir les autres races pour établir la suprématie des orcs. Aujourd’hui, les morts-vivants libres fortifient leur position à Fossoyeuse et se préparent à un avenir meurtrier qu’ils pensent inévitable.

Zone de départ
Clairières de Tirisfal

Au cœur du royaume de Lordaeron, les clairières de Tirisfal étaient autrefois un lieu enchanteur, où se succédaient les collines verdoyantes. Quand le royaume humain tomba dans les griffes du Fléau mort-vivant, cette région de riches pâturages se mua en désert pestiféré, tout juste à même de subvenir à la maigre faune ayant survécu.

Traits raciaux
Volonté des Réprouvés
Les Réprouvés peuvent se délivrer de tout effet de charme, de peur et d’endormissement à volonté.
Résistance à l'Ombre
Les Réprouvés sont naturellement résistants à la magie de l’Ombre.
Cannibalisme
Les Réprouvés peuvent se soigner d’une façon particulièrement immonde en dévorant des cadavres.
Toucher du tombeau
Les Réprouvés peuvent parfois drainer la vie de leurs ennemis pour régénérer leur propre corps.
Histoire des Réprouvés

Mais quand l’emprise du roi-liche sur ses immenses armées vacilla au terme de la Troisième guerre, certains morts-vivants purent échapper à l’étau de fer de sa volonté. Malgré le bonheur de cette liberté retrouvée, les anciens humains furent vite tourmentés par les souvenirs des atrocités commises dans leur servitude, et ceux qui ne succombèrent pas à la folie furent confrontés à une glaçante réalité : Azeroth tout entier les vouait à l’anéantissement.

En cette heure funeste, les morts-vivants renégats furent réunis par Sylvanas Coursevent, ancien général des forestiers de Quel’Thalas, elle aussi libérée des griffes du roi-liche, et, sous l’autorité de leur nouvelle reine, ils prirent le nom de Réprouvés et fondèrent la cité de Fossoyeuse sous les ruines de Lordaeron.

Pour servir ses propres desseins et protéger sa jeune nation, Sylvanas se mit en quête d’alliances. La plus fructueuse fut avec les taurens des Pitons-du-Tonnerre, qui, voyant le potentiel de rédemption des Réprouvés, convainquirent le chef de guerre Thrall de forger un pacte. Ainsi, les morts-vivants aidèrent la Horde lors d’une immense offensive contre le roi-liche, déchaînant leur vengeance contre leur bourreau.

La victoire fut cher payée. Le grand apothicaire Putrescin trahit les Réprouvés et répandit une nouvelle peste qui n’épargnait ni ennemi, ni allié, tandis que le seigneur de l’effroi Varimathras s’emparait de Fossoyeuse. Sylvanas manqua d’être abattue lors de ce coup d’État. Les usurpateurs furent finalement repoussés et la capitale reprise, mais ce revers suscita des doutes au sein de la Horde sur la capacité de la reine à diriger les Réprouvés et assurer leur loyauté.

Cette loyauté fut pourtant démontrée à nouveau lorsque Sylvanas aida la Horde à libérer Orgrimmar du joug du chef de guerre Garrosh Hurlenfer, qui cherchait à assujettir les autres races pour établir la suprématie des orcs. Aujourd’hui, les morts-vivants libres fortifient leur position à Fossoyeuse et se préparent à un avenir meurtrier qu’ils pensent inévitable.

Zone de départ
Clairières de Tirisfal

Au cœur du royaume de Lordaeron, les clairières de Tirisfal étaient autrefois un lieu enchanteur, où se succédaient les collines verdoyantes. Quand le royaume humain tomba dans les griffes du Fléau mort-vivant, cette région de riches pâturages se mua en désert pestiféré, tout juste à même de subvenir à la maigre faune ayant survécu.

Capitale
Fossoyeuse

Lors de la Troisième guerre, la capitale homonyme du royaume de Lordaeron, naguère fastueuse, fut mise à sac par une armée du Fléau placée sous le commandement du prince Arthas Menethil. Quand les morts-vivants poursuivirent leur campagne contre les mortels du continent, Arthas ne laissa qu’un contingent modeste ayant pour mission de bâtir une nouvelle ville souterraine, Fossoyeuse, sous les ruines de la capitale. Mais ce projet fut abandonné lorsque Arthas partit pour le Norfendre afin d’aller aider son maître, le roi-liche.

Des années plus tard, la reine Sylvanas et ses morts-vivants renégats, les Réprouvés, s’emparèrent du chantier de Fossoyeuse et entreprirent de terminer le réseau de cryptes et de catacombes que le Fléau avait commencé à creuser. Mis à part pendant le bref coup de force orchestré par le fourbe Grand apothicaire Putrescin et le Seigneur de l’effroi Varimathras, Fossoyeuse est toujours dirigée d’une main de fer par Sylvanas. Aujourd’hui, des canaux toxiques bordent les avenues labyrinthiques de Fossoyeuse. Vapeurs nocives et autres fumets fétides envahissent chaque recoin de la forteresse, ce qui rend les lieux positivement insupportables pour les mortels de la Horde. Mais pour Sylvanas et ses disciples maudits, Fossoyeuse fait plus que jamais figure de refuge indispensable dans un monde où les siens demeurent redoutés et traqués.

Dirigeant
Sylvanas Coursevent

De son vivant, Sylvanas Coursevent était la vaillante générale des Forestiers de Quel’Thalas. L’ascendant et la science du combat de cette haute-elfe n’avaient pas d’équivalent. Durant la Troisième guerre, elle défendit courageusement son royaume face à l’invasion du Fléau conduite par le chevalier de la mort Arthas. Hélas, Sylvanas finit par tomber au combat. Plutôt qu’honorer la générale des Forestiers en lui offrant une fin rapide, Arthas lui arracha son âme et fit d’elle une banshee, séide vengeur et rusé du roi-liche animé par la haine.

Monture raciale
Cheval squelette

Quand la peste morte-vivante du roi-liche se propagea dans tout Lordaeron, elle ne se borna pas à décimer la population humaine du royaume. Bon nombre de nobles destriers de la région succombèrent eux aussi à cette affliction et, tout comme les humains, ils ne trouvèrent nul repos dans la mort. Grâce à sa maîtrise de l’alchimie et de la nécromancie, la Société royale des apothicaires a réanimé les chevaux morts afin d’augmenter l’efficacité des Réprouvés au combat, mais aussi pour les doter d’un moyen de transport utilisable au quotidien. Puissantes et robustes, ces impressionnantes montures ont également la réputation d’être… têtues comme des mules, à en croire leurs propriétaires. Ceci étant, n’ayant pas besoin de dormir, de manger ni de boire, le cheval squelette se marie parfaitement à un cavalier tout aussi frugal et infatigable.

Plus d'infos sur les autres races
WoW Classic
Sortie mondiale dans
Désormais disponible dans le monde entier
Jours
Heures
Min
Sec