Aperçu du raid de la 5.4 : le siège d’Orgrimmar
par Blizzard Entertainment le September 5th à 1:00am

Les tensions attisées par l’arrogance de Garrosh Hurlenfer ont culminé avec la dévastation venue frapper le val de l’Éternel printemps. Les chefs de l’Alliance et de la Horde assiègent la capitale du sanguinaire Chef de guerre pour le renverser une fois pour toutes !

Le nouveau raid, le siège d’Orgrimmar, se déroule dans deux décors différents. D’abord, les joueurs doivent affronter les retombées des viles machinations de Garrosh dans le val de l’Éternel printemps. L’introduction du cœur d’Y’Shaarj dans les bassins du Pouvoir a des conséquences véritablement tragiques pour la terre et pour ceux qui la défendent depuis si longtemps.

5.4_raidpreview_WoW_Blog_Lightbox_Vale_550x150.jpg

Une fois la situation réglée dans le val, les membres de la Horde et de l’Alliance portent la guerre directement chez Garrosh, à Orgrimmar. Ils doivent passer ses défenses extérieures avant de pouvoir espérer arriver jusqu’à lui, et l’entreprise se révélera sans doute plus éprouvante que certains ne le pensaient.

Mais ne vous en faites pas : nous n’allons pas vous abandonner à votre sort – enfin, pas complètement. C’est que quatorze grands affrontements vous attendent l’œil torve et l’air menaçant, et nous avons pensé que vous armer de quelques précisions du responsable de la conception des rencontres, Ion « le Gardian » Hazzikostas, ne pourrait pas faire de mal.

Immerseus
Aux temps anciens, les habitants de Pandarie connaissaient l’importance cruciale et la puissance de vie des bassins du Pouvoir, et avaient construit un système de canaux souterrains pour en préserver les eaux et nourrir la croissance du val de l’Éternel printemps. La corruption a souillé et donné vie à ces eaux, et Immerseus est l’incarnation surnaturelle de la tristesse qui ronge le val.

Ion Hazzikostas-La disposition du décor et l’impact visuel du boss lorsque les joueurs pénètrent dans la zone rappellent le seigneur Gargamoelle à l’entrée de la citadelle de la Couronne de glace. Nous voulions que la première chose que les joueurs voient en arrivant dans le raid soit un ennemi gigantesque et impressionnant. Ceux qui jouent depuis longtemps (ou collectionnent les mascottes) pourraient trouver la structure du combat similaire à celle de l’affrontement contre Viscidus dans le temple d’Ahn’Qiraj.

5.4_raidpreview_WoW_Blog_Lightbox_Immerseus_550x150.jpg

Les protecteurs déchus
Le Lotus doré et les gardiens pandashan du val de l’Éternel printemps ont été pris au cœur de la dévastation qui a déchiré le val, et anéantis par les énergies ténébreuses. Leurs esprits hantent les lieux qu’ils protégeaient jadis, perdus et tourmentés par leur échec.

Ion Hazzikostas-Une fois prise la décision de changer radicalement la face de la Pandarie, en laissant le pouvoir libéré par Garrosh détruire la moitié orientale du val, se posait naturellement la question du devenir des chers donneurs de quête du Lotus doré, qui avaient fidèlement pris soin de leur terre tout au long de l’extension. Cette rencontre est la réponse. Voyez ça comme une dernière occasion de vous procurer des objets épiques grâce au Lotus doré.

Norushen
Certains disent que la race mogu fut créée à l’image de cette titanesque créature laissée dans les profondeurs de la Pandarie pour veilleur sur le plus noir et dangereux secret du continent.

Ion Hazzikostas-Les écumeurs de scénarios les plus observateurs reconnaîtront Norushen, croisé dans Le sombre cœur de la Pandarie. Dès le début de la phase de développement, nous avons voulu poser ce gigantesque gardien en protecteur du caveau d’Y’Shaarj, et avons intégré lui et sa salle en priorité dans le scénario pour mieux annoncer la rencontre de raid.

5.4_raidpreview_WoW_Blog_Lightbox_Norushen_550x150.jpg

Le sha de l’orgueil
Le sha de l’orgueil, septième de son engeance, était l’ultime fardeau porté par l’empereur Shaohao et a nimbé le continent de brumes et attendu son heure pendant des millénaires. Quand Garrosh a réveillé le cœur d’Y’Shaarj, la force de son arrogance a permis la manifestation de l’énergie ténébreuse du sha dans la salle où reposait le cœur.

Ion HazzikostasIl y a un fort lien conceptuel entre la rencontre de Norushen et celle-ci. Norushen insiste pour purger les joueurs de leur orgueil avant de les laisser pénétrer dans le caveau d’Y’Shaarj et, dès le début du combat contre le sha de l’orgueil, ces derniers comprendront pourquoi.

5.4_raidpreview_WoW_Blog_Lightbox_Sha_550x150.jpg

Galakras
Le seigneur de guerre Zaela a tissé un lien profond avec Garrosh durant les évènements des hautes-terres du Crépuscule, et elle et ses orcs gueules-de-dragon ont juré fidélité à sa cause. Perchée sur le dos du terrifiant Galakras, descendant direct du cataclysmique géniteur de tous les dragons, elle dirige la défense navale d’Orgrimmar.

Ion Hazzikostas- Comment pourrions-nous ouvrir une aile consacrée au thème de la guerre autrement qu’avec un assaut sur des positions côtières ? Nous voulions que l’accent réside sur la séparation du raid en plusieurs groupes pour prendre les tours et les postes antiaériens ennemis tout en repoussant des vagues d’attaquants, et Galakras lui-même est plutôt la cerise sur le gâteau.

Le mastodonte de fer
Cette horreur mécanique, conçue autant pour la dissuasion que pour le combat, est la pièce centrale de l’arsenal anti-siège de Garrosh. Construit à l’image du puissant scorpion de guerre kor’kron, le mastodonte de fer garde les portes d’Orgrimmar et écrase quiconque oserait défier la Vraie Horde de Garrosh.

Ion Hazzikostas- Ce boss est né à l’occasion d’une réunion particulièrement animée. Nous avons commencé avec l’idée d’un simple char de siège, et terminé avec un méca-scorpion avec une queue à canon laser, une gueule lance-flammes, une foreuse et une scie à la place des pattes avant et plein, plein de canons partout. Nous devons encore quelques tournées au graphiste qui a réussi à donner vie à ce monstre.

5.4_raidpreview_WoW_Blog_Lightbox_Juggernaut_550x150.jpg

Les sombres chamans kor’krons
Karomm et Kardris ont formé des milliers de chamans à murmurer respectueusement à l’oreille des éléments pour leur demander assistance. Mais l’armée de Garrosh, elle, ne demande pas : elle prend ce qu’elle veut au nom de la Vraie Horde. Le chamanisme sombre asservit les éléments et les pervertit pour en tirer cendres incandescentes, eau viciée et air méphitique.

Ion HazzikostasL’un des principes fondateurs de la Vraie Horde de Garrosh est le mépris de toute magie démoniaque. Quand nous avons voulu un boss plus porté sur la magie, nous nous sommes donc demandé ce que deviendrait le chamanisme au sein de son armée. Les tenues de ces deux chevaucheurs de loups sont inspirées de l’unité classique de chaman de Warcraft 3, et nous sommes heureux d’offrir aux chamans les plus chanceux parmi nos joueurs une chance d’arborer la même en venant à bout de cette rencontre.

5.4_raidpreview_WoW_Blog_Lightbox_Gate_550x150.jpg

Général Nazgrim
Jadis grunt au service de l’ancien Chef de guerre, Thrall, le général Nazgrim s’est vite élevé dans la hiérarchie grâce à ses victoires indiscutables aux Grisonnes et dans la cité engloutie de Vashj’ir. Farouchement loyal à la Horde et lié par un code d’honneur et un sens du devoir très stricts, Nazgrim est déterminé à tenir ses positions au service de son commandant jusqu’à son dernier souffle.

Ion Hazzikostas- La décision de prendre Nazgrim comme boss de raid a été disputée ; les joueurs de la Horde l’ont vu monter dans la hiérarchie, de sergent à légionnaire puis général. Contrairement à beaucoup de nos boss, il n’est pas nécessairement maléfique, mais juste un soldat à qui sa loyauté envers Orgrimmar ne laisse pas d’autre choix que d’en défendre les murs. Évidemment, côté Alliance, on a peut-être un avis différent sur la « noblesse » de ses actes passés…

5.4_raidpreview_WoW_Blog_Lightbox_Nazgrim_550x150.jpg

Malkorok
Malkorok est le lieutenant le plus fidèle et loyal de Garrosh depuis le début de la campagne de Pandarie. Quand le Chef de guerre a eu besoin d’un volontaire à imprégner du pouvoir d’Y’Shaarj, il était naturel qu’il se propose sans la moindre hésitation.

Ion Hazzikostas- Les joueurs qui ont bien suivi les suites du scénario Le sombre cœur de la Pandarie ont pu soupçonner qu’ils affronteraient Malkorok un jour pas trop lointain. C’est notre boss « à la Recousu » de la zone, même s’il bénéficie bien sûr de quelques mécanismes en plus.<

5.4_raidpreview_WoW_Blog_Lightbox_Malkorok_550x150.jpg

Le butin de Pandarie
En posant les yeux sur la Pandarie, Garrosh n’y a vu que puissance inexploitée. Tout au long de sa campagne, il s’est approprié les armes, trésors et reliques des pandarens, mogu et mantides. Son butin est conservé dans un entrepôt dans les profondeurs de sa base souterraine et gardé par un mystérieux système de sécurité semble-t-il hérité des titans.

Ion Hazzikostas- Au moment de créer les concepts des différentes salles et ailes de la base de Garrosh, nous avons imaginé un entrepôt où il conserverait les diverses reliques, armes et autres trésors razziés pendant la campagne de la Horde en Pandarie. Garrosh n’est pas exactement un conservateur porté sur la valeur archéologique. Nous n’avions plus proposé de rencontre de raid sans « boss » conventionnel depuis longtemps, mais le but est ici simplement de désactiver le système de sécurité avant qu’il ne vous extermine.

Thok le Sanguinaire
Après la découverte de l’île des Géants et de sa forte population de diablosaures au large de la Pandarie, Garrosh a envoyé des troupes capturer certains des spécimens les plus féroces en espérant les dompter et s’en servir comme bêtes de guerre. D’innombrables belluaires orcs ont succombé aux mâchoires de Thok en essayant vainement de le soumettre, mais sa soif de sang reste inassouvie.

Ion Hazzikostas- La salle précédente abritait le butin inanimé de Garrosh, mais voici sa ménagerie, ses trophées vivants et natifs de Pandarie. Au moment d’imaginer quelles créatures pourraient peupler les cages entassées là, nous avons couvert toutes les possibilités, des chauves-souris aux sauroks en passant par un yéti arraché aux hauteurs de Kun-Lai. Oh, et puis cette inoffensive limace sur laquelle il était tombé quelque part…

5.4_raidpreview_WoW_Blog_Lightbox_Thok_550x150.jpg

Ingé-siège Boîte-Noire
Hélix Boîte-Noire était le seul gobelin dont le talent pour l’ingénierie, le professionnalisme et l’absence totale de scrupules pouvaient satisfaire Garrosh dans sa recherche d’un ingénieur en chef pour la Vraie Horde. Mercenaire de nature, Boîte-Noire est définitivement lié au destin de son mécène et Chef de guerre par son amour pour ses propres inventions (et pour l’or qu’elles lui rapportent).

Ion Hazzikostas- En plus de l’infanterie chevronnée qui se prépare à la guerre dans les casernes souterraines de Garrosh, il fallait à son armée de puissantes machines de siège. Les fondations du concept de ce combat résident dans le tapis roulant en U qui fait le tour de la pièce et permet aux joueurs de sauter sur les composants de la chaîne d’assemblage pour dérégler la fabrication. Les plus observateurs ne manqueront pas de remarquer que les pièces en cours d’assemblage sont les restes du mastodonte de fer vaincu un peu plus tôt. Avec un supplément de bombes, évidemment, parce que le concept de trop de bombes est complètement étranger à l’esprit gobelin.

5.4_raidpreview_WoW_Blog_Lightbox_Blackfuse_550x150.jpg

Les parangons des Klaxxi
Les neuf parangons de Klaxxi’va encore vivants sont d’antiques champions mantides qui ont combattu la folie de l’impératrice Shek’zeer aux côtés du Somnifuge. Mais comme tous ceux de leur espèce, les parangons restent fidèles à une allégeance bien plus profonde. Quand Garrosh a découvert le cœur d’Y’Shaarj, ils ont obéi aux murmures de leur maître millénaire et rejoint les souterrains d’Orgrimmar.

Ion Hazzikostas- Après s’être chargés des Astres vénérables sur l’île du Temps figé et avoir « libéré » les protecteurs déchus du Lotus doré de leur éternel tourment, nos intrépides héros se retrouvent face aux parangons klaxxi. Tout est possible. Quoi qu’il en soit, les joueurs arrivés au rang d’exalté auprès des Klaxxi et qui avaient été bien attentifs pendant la visite de leur chambre sacrée ne seront sans doute pas surpris.

5.4_raidpreview_WoW_Blog_Lightbox_Paragons_550x150.jpg

Garrosh Hurlenfer
Garrosh, fils de Grommash Hurlenfer, a eu vent de l’héroïsme de son père pour la première fois lors de sa rencontre avec Thrall en Outreterre, alors qu’il n’était qu’un jeune orc. Les fondations de l’orgueil étaient posées. Garrosh a mené la Horde à la victoire en Norfendre et, en tant que Chef de guerre, renforcé son pouvoir dans le chaos du Cataclysme. Mais sa vision de la suprématie des orcs à n’importe quel prix a porté les armées du monde aux portes d’Orgrimmar… pour un affrontement final qu’il attend lui-même avec une brutale exultation.

Ion Hazzikostas- Même si le combat contre lui se déroule dans sa salle du trône sous la ville d’Orgrimmar, bien loin des verts rivages de Pandarie, Garrosh est le grand méchant de Mists of Pandaria et nous trouvions important de placer un lien puissant avec l’histoire de cette extension au centre même de la rencontre. Pendant l’affrontement contre lui qui porte le pouvoir d’Y’Shaarj, les joueurs doivent passer par certains des endroits les plus mémorables où se sont manifestés les sha, engeance d’Y’Shaarj en Pandarie. Et à la fin, quand il se retrouve dos au mur dans son propre repaire, Garrosh fait un choix similaire à celui qui damna jadis son père.

5.4_raidpreview_WoW_Blog_Lightbox_Garrosh_550x150.jpg

Chargement des commentaires...

Une erreur est survenue lors du chargement des commentaires.