Aperçu des zones de Legion : Azsuna
par Blizzard Entertainment le August 13th à 1:00am

Azsuna est le domaine des elfes de la nuit ayant survécu à la colère de la reine Azshara il y a bien longtemps. Cette terre maudite est pour le moins mystérieuse, et tient lieu de foyer aux vestiges du Vol draconique bleu. 

Pierre sacrée [Sacred Stone], composé par Sam Cardon

Nous avons rencontré Eric Maloof, concepteur du jeu senior, pour en savoir un peu plus sur cette zone et ce que vous y découvrirez.

Q. Comment décririez-vous l’ambiance de la zone ? À quoi ressemble-t-elle ?

Eric Maloof : Azsuna est une terre brisée. Cette île a été maudite juste avant la Fracture, il y a un peu plus de 10 000 ans. Elle a également été envahie, et présente sans doute la plus dense concentration de démons sur les îles Brisées, exception faite du rivage Brisé. Azsuna est en première ligne de l’avancée de la Légion ardente, qui a pris le contrôle de l’île de Faronaar et prépare une attaque considérable sur l’île du Guet. L’invasion a été lancée depuis Suramar et a progressé jusqu’à la Gueule du Brasier infernal.

Azsuna faisait en quelque sorte figure de pôle de recherche magique pour les elfes. L’Académie était le centre de tout le savoir arcanique avant que la reine Azshara ne détruise la Pierre-des-Marées de Golganneth, provoquant la malédiction. Celle-ci a tué tous les habitants et les a condamnés à errer sans fin. Au lieu de se transformer en feux follets et de revenir au Grand arbre, ils sont piégés ici sous forme de fantômes.

Le repos Aile-d’Azur est un magnifique point central pour les quêtes, où les joueurs découvriront une facette du Vol draconique bleu qu’ils n’ont jamais vue auparavant. Il s’agit du dernier refuge du plus vieux dragon bleu, dont la vie ne tient qu’à un fil grâce à la magie qui imprègne l’île. Le bassin magique dans lequel il repose le maintient en vie pour l’instant, mais attire également les souffrenuit et d’autres créatures de Suramar.

Azsuna est une région animée où se trament beaucoup de choses. C’est sans doute l’unique zone qui n’est pas dominée par une faction particulière, parce que presque personne n’y vient. Les elfes de Suramar ne s’y aventurent pas, car c’est une terre maudite. Mais alors, pourquoi viendriez-vous ici ? Pour une raison très simple : Azshara est à la recherche d’un des piliers de la Création, et les démons sont sur le point de conquérir toute la zone. Quelqu’un doit faire quelque chose. En temps normal, vous resteriez bien à l’écart. Il n’arrive que des malheurs ici, mais vous n’avez pas le choix.

Q. Quels sont vos lieux favoris sur Azsuna, et pourquoi ?

Eric Maloof : je dirais Faronaar, parce que c’est une ancienne place forte des elfes de la nuit frappée de plein fouet par la Légion ardente. Dans la partie sud de Faronaar, là où vous faites vos quêtes pour monter en niveau, vous verrez encore des ruines elfiques. En revanche, le sommet de Faronaar est presque entièrement corrompu par les démons. C’est comme ça qu’ils procèdent. C’est le sort qui attend le monde entier. Ce qui y ressemble le plus, c’est le monde démoniaque de Mardum. Ça vous donne une bonne idée de ce que vous avez à affronter. Vous en avez également un aperçu avec les invasions qui se déroulent actuellement, mais ce n’est pas le même niveau de domination. Vous voyez les vaisseaux qui arrivent, et vous imaginez ce qui peut arriver.

J’aime aussi beaucoup les ruines de Nar’thalas et l’Académie. L’équipe a vraiment accompli un travail formidable pour vous faire comprendre que cet endroit était très important pour la civilisation elfique il y a des millénaires, avant qu’il ne soit anéanti par le courroux d’Azshara. Je trouve que c’est une évolution très intéressante, ou plutôt une régression, comparée à certains lieux de Suramar, par exemple. Les décors sont similaires, mais vétustes, désaturés et craquelés. C’est un point d’intérêt unique, qui se détache du reste de la zone.

Q. Pourquoi un joueur voudrait-il commencer dans cette zone, selon vous ?

Honnêtement, je trouve que les quatre zones dédiées à la montée en niveau sont toutes très intéressantes. Cela dit, si vous voulez vous faire une bonne idée de la menace que représente la Légion ardente, Azsuna est l’endroit idéal. 

Q. Qu’est-ce qui poussera les joueurs à y revenir ?

Quand nous travaillions sur Azsuna, nous avons réservé beaucoup d’endroits pour le niveau maximum, mais grâce à la technologie permettant d’adapter le niveau, nous avons pu insérer d’autres types de contenu afin de satisfaire tout le monde.

Le rivage Érodé est dédié au JcJ. Sur la côte ouest, des nagas envahissent les ruines elfiques qui ont sombré dans l’océan, sans doute à cause de la Fracture. Ou peut-être du Cataclysme, qui sait ?

Il y a aussi l’île du Guet, conçue pour le niveau 110. La faction des Gardiennes vous y envoie pour éliminer les monstruosités qui se sont échappées du caveau des Gardiennes et se sont établies à divers endroits. En outre, la Légion ardente a pris le contrôle d’une des tours et combat les Gardiennes pour s’approprier la seconde avec leurs gangreliges.

Enfin, vous y trouverez deux donjons, le caveau des Gardiennes et l’Œil d’Azshara. Ce dernier est relié à Azsuna par la magie. C’est là que se rassemblent les troupes d’Azshara avant de se téléporter dans l’intérieur des terres ou de rejoindre la côte à la nage, comme vous le verrez en arrivant ici pour la première fois.

Vous ne manquerez donc pas de raisons de revenir, et je n’ai même pas mentionné les activités liées aux métiers.

Q. Y a-t-il autre chose en particulier qui pourrait intéresser les joueurs dans cette zone ?

Il y a tellement de petits détails, mais je ne veux pas gâcher la surprise. L’une des suites de quêtes les plus intéressantes tourne autour de la rédemption du prince Farondis. Il pensait bien faire, mais il a provoqué la damnation éternelle de son peuple. Il a voulu se servir d’un des piliers de la Création pour contrer les plans de la reine Azshara et empêcher la destruction du Puits d’éternité et la Grande Fracture. Hélas, il n’a pas su manipuler une relique d’une telle puissance sans alerter Azshara, et son peuple tout entier lui en veut. Quand vous le rencontrerez, il sera méprisé par les siens, mais vous collaborerez avec lui pour retrouver le pilier de la Création. C’est vraiment une superbe histoire de rédemption.

Une autre histoire intéressante vous attend au nord, avec un souffrenuit qui essaie de combattre sa condition. Vous voudrez qu’il s’en sorte, mais sans savoir s’il y arrivera.

WoW Classic
Sortie mondiale dans
Désormais disponible dans le monde entier
Jours
Heures
Min
Sec