Aperçu de raid et calendrier : la Tombe de Sargeras
par Blizzard Entertainment le August 8th à 5:00pm

26 juillet : ouverture de l’aile 3 (Chambre de l’Avatar).

12 juillet : ouverture de l’aile 2 en mode outil Raids (Salles des Lamentations).
27 juin : la difficulté mythique et la première aile de la recherche de raid (Les portes de l’enfer) sont désormais disponibles.
20 juin : les difficulté normale et héroïque de la Tombe de Sargeras sont désormais disponibles.

Après avoir bravé d’innombrables dangers et surmonté bien des obstacles, les forces unies des ordres des classes se sont taillé un chemin sur le rivage Brisé, jusqu’aux portes de la tombe de Sargeras. Grâce à vos puissantes armes prodigieuses et aux piliers de la Création que vous avez rassemblés, vous devrez désormais faire face au dernier rempart démoniaque avant de pouvoir sceller le portail et interdire à la Légion ardente l’accès à Azeroth.

Niveau minimum : 110
Lieu : le rivage Brisé
Boss : 9
Difficulté : outil Raids, Normal, héroïque, mythique

C’est dans ce temple sacré d’Élune qu’Aegwynn confina l’avatar vaincu de Sargeras. Elle espérait qu’il reposerait éternellement dans les profondeurs de la terre, mais les appâts du pouvoir n’ont jamais cessé d’y attirer de sinistres entités. En pénétrant dans la tombe, Gul’dan a abattu les protections d’Aegwynn et ouvert une porte par laquelle s’est engouffrée la Légion. Aujourd’hui, les armées gangrenées se déchaînent dans le caveau, déterminées à reconquérir la puissance de leur maître.

En travaillant sur la structure de la tombe de Sargeras, nous voulions à la fois créer un intérieur digne de la façade épique qui surplombe le rivage Brisé, et assurer une certaine variété en termes d’atmosphère et de types de boss qui se dressent sur le chemin des joueurs. Ce double objectif nous a aiguillés dans l’agencement du raid, et résulte en une progression fluide du début à la fin.

Commentaire des développeurs

Calendrier de sortie des raids

Mercredi 21 juin : ouverture du mode normal et héroïque.
Mercredi 28 juin : ouverture du mode mythique et de l’aile 1 en mode outil Raids (Portes de l’enfer - Goroth, Harjatan, Maîtresse Sass’zine).
Mercredi 12 juillet : ouverture de l’aile 2 en mode outil Raids (Salles des Lamentations - Inquisition démoniaque, Sœurs de la Lune, Hôte désolé).
Mercredi 26 juillet : ouverture de l’aile 3 en mode outil Raids (Chambre de l’Avatar - Damoiselle de vigilance, Avatar de Sargeras).
Mercredi 9 août : ouverture de l’aile 4 en mode outil Raids (La chute du Trompeur - Kil’Jaeden).

Boss et combats

Retrouvez ci-dessous quelques informations sur les différents boss. N’oubliez pas de consulter le Guide de l’aventurier en jeu (Maj+J) pour une liste complète des conseils destinés aux soigneurs, aux DPS et aux tanks.

Le niveau supérieur de la tombe reflète directement l’esthétique extérieure, et les joueurs qui se sont aventurés dans la cathédrale de la Nuit éternelle reconnaîtront la nef que surplombe l’entrée du donjon. Cette zone est entièrement dominée par la Légion, et les armées du Déclin de la Légion devront terrasser certains des plus redoutables commandants démoniaques pour prendre pied dans la tombe.

Commentaire des développeurs
Goroth

En expiation de ses échecs passés, Goroth a le corps sillonné de cuisantes blessures. Au moindre geste, ses plaies se rouvrent et lui infligent d’indicibles tourments, un calvaire qu’il se fait un plaisir d’infliger à son tour à ses ennemis.

Inquisition démoniaque

Conscient de l’incursion imminente des troupes mortelles dans la tombe de Sargeras, Kil’jaeden a mobilisé ses meilleurs geôliers, Atrigan et Belac, pour mettre les importuns aux fers et les empêcher de progresser dans le donjon à l’aide des piliers de la Création.

L’arrivée du seigneur infernal Goroth ouvre également un passage oublié menant à l’extérieur de la tombe, dans les grottes communiquant avec ses fondations. Ainsi, la deuxième section du raid possède une atmosphère radicalement différente du reste : les joueurs évoluent de cavernes naturelles en ruines antiques tout en croisant le fer avec les hordes de nagas de la reine Azshara. Cette zone est thématiquement liée à la Pierre-des-Marées de Golganneth, un des piliers de la Création indispensables pour mettre un terme à l’assaut de la Légion sur Azeroth.

Commentaire des développeurs
Harjatan

Harjatan a été formé depuis sa naissance à démolir ses ennemis. Grâce à une conquête d’une brutalité féroce, il a rassemblé une foule de murlocs des grottes qui le considèrent comme un dieu. Désormais, les brutes nagas n’ont qu’à aboyer leurs ordres pour que les hordes de serviteurs dévoués s’attellent à la tâche.

Maîtresse Sassz’ine

La maîtresse Sassz’ine a passé sa vie à soumettre les créatures des océans à sa funeste volonté. Forte d’une emprise considérable, elle invoque les cauchemars issus des profondeurs abyssales pour balayer quiconque ose lui résister.

Émergeant des grottes inondées, les joueurs rejoignent les niveaux inférieurs de la tombe, coupés du monde depuis des millénaires. Thématiquement, nous revenons aux origines elfiques de la tombe, qui fut jadis le temple d’Élune, préservé intact (quoique poussiéreux) et dont la palette de couleurs tranche avec le hall d’entrée sombre et gangrené. Seulement, l’entité pernicieuse qu’Aegwynn emprisonna dans les profondeurs de la tombe a laissé sa marque sur ces salles au fil des siècles…

Commentaire des développeurs
Sœurs de la Lune

Les sœurs de la Lune servaient comme gardiennes du temple bien avant que l’avatar de Sargeras ne soit enfoui dessous. Même après leur mort, elles ont continué leur veille, mais au fil des millénaires quelque chose a corrompu leur capacité à distinguer les amis des ennemis. Leur folie les a lentement consumées, et désormais, quiconque pénètre dans leurs salles sacrées est mis à mort.

L’Hôte désolé

Cet ancien site funéraire sacré des elfes de la nuit a été corrompu par la Légion et son moteur des âmes. Cette machine impie puise dans l’énergie des morts et les transforme en abominations. Viciés par la corruption, les esprits tourmentés sont devenus des monstres avides de chair fraîche tapis dans les profondeurs de la tombe.

Enfin, les joueurs retournent dans le hall d’entrée du raid, après s’être servis des piliers de la Création pour ouvrir un chemin menant au dernier sceau, situé dans la chambre même de l’avatar déchu de Sargeras, à des lieues sous la surface. L’architecture et les ennemis présents en ce lieu reflètent l’influence des titans : Aegwynn avait beau être extrêmement puissante, il est peu probable qu’elle ait su emprisonner l’essence du titan noir toute seule. La réalisation de la chambre de l’avatar déchu n’a pas été une mince affaire, étant donné l’envergure de l’adversaire qui barre la route aux joueurs. La bataille contre l’avatar détruira et transformera progressivement l’environnement, et les joueurs devront survivre aux assauts du colosse tout en composant avec une arène de combat qui ne cesse de rétrécir.

Évidemment, le raid ne s’achève pas avec l’avatar déchu. Quand vous combattrez Kil’jaeden en personne, ce sera bien loin des murs de la tombe, au-delà des frontières de notre monde…

Commentaire des développeurs
Damoiselle de vigilance

Chargée par Aegwynn de défendre la tombe de Sargeras, la Damoiselle de vigilance monte la garde depuis des siècles. Mais la gardienne n’avait pas prévu l’effet que l’énergie gangrenée suintant de l’avatar aurait sur cet assemblage. Lentement corrompue par l’influence maléfique, la demoiselle cherche désormais à anéantir quiconque croise son chemin.

Avatar déchu

Lorsqu’Aegwynn vainquit l’avatar de Sargeras, elle ne parvint pas à le détruire complètement. L’armure fut alors ensevelie sous le temple d’Élune, où elle repose depuis des siècles. Aujourd’hui, à l’heure où la Légion s’efforce d’abattre les barrières de la tombe, Kil’jaeden est sur le point de ranimer l’armure pour en déchaîner le pouvoir sur Azeroth.

Kil’jaeden

Après avoir précipité l’exil des draeneï aux confins du cosmos, Kil’jaeden était persuadé que plus rien ne pourrait faire obstacle à la Légion. Pourtant, aucune de ses tromperies n’a pu vous empêcher d’atteindre cet instant décisif. Furieux que Sargeras n’ait pas tenu ses promesses de victoire, il s’apprête à vous affronter en personne dans un ultime combat qui déterminera à jamais le sort d’Azeroth.


À bientôt dans la tombe !

Chargement des commentaires...

Une erreur est survenue lors du chargement des commentaires.