Devenez un pro du JcJ : composer son équipe
par Blizzard Entertainment le August 11th à 1:00pm

La semaine dernière, nous avons lancé la série d’articles « Devenez un pro du JcJ », dans laquelle certains des meilleurs joueurs d’arène au monde partagent leurs connaissances. Si vous avez manqué notre entretien avec Alec de l’équipe ABC, vous pouvez consulter la première partie ici :

Devenez un pro du JcJ : trouver les bons partenaires

Deuxième partie : composer son équipe

Pas besoin d’être champion de la BlizzCon pour savoir que les meilleures équipes d’arène en 3c3 comportent en général un soigneur et 2 DPS. Cela dit, l’issue du combat ne repose pas uniquement sur la composition de votre équipe. Pour y voir plus clair, nous avons fait appel à Fabss (seul joueur à avoir remporté 3 fois le titre de champion du monde d’arène), de l’équipe Method Triforce !

Les points importants de la composition d’équipe

Si vous mettez au point une nouvelle composition, et une nouvelle façon de la jouer, vous allez donner du fil à retordre à vos adversaires.

Lorsque vous élaborez une composition, commencez par vous renseigner sur ce que les pros jouent, ainsi que sur la méta actuelle. Si vous voulez créer vous-même une nouvelle composition, il est primordial de bien connaître toutes ces classes, de savoir quelles sont leurs forces et leurs faiblesses. Comme le dit Fabss, « pour mettre au point une nouvelle composition que personne ne joue, il faut observer la méta actuelle et trouver quelque chose qui la contre. »

Après avoir examiné les compositions actuellement populaires, mettez ces connaissances à profit pour définir votre contre. Par exemple, à la date de cet entretien, les prêtres Sacré étaient puissants dans la méta. Si l’optimisation du mana et les soins des dégâts de zone représentent leurs points forts, ils peinent en termes de soins monocibles et sont mis à mal par les effets de réduction des soins (comme Frappe mortelle) et de contrôle. Pour les contrer, Fabss et son équipe jouaient guerrier, chevalier de la mort et chaman Restauration, une composition qui leur a permis de remporter la 4e coupe européenne. « Si vous mettez au point une nouvelle composition, et une nouvelle façon de la jouer, vous allez donner du fil à retordre à vos adversaires, » résume-t-il. Voici l’essence même de l’arène à haut niveau : il faut dépasser la méta en contrant les meilleures compositions actuelles ou les classes les plus jouées.


Forces et faiblesses des compositions

Si je vous empêche d’agir et que j’inflige plus de dégâts que vous, je gagne.

Lorsque vous affrontez une autre équipe, comparez votre capacité à infliger des dégâts à votre capacité à les esquiver. Pour faire plus simple, laissons la parole à Fabss : « Si je vous empêche d’agir et que j’inflige plus de dégâts que vous, je gagne. » Prenons l’exemple d’un mage Givre opposé à deux classes de mêlée. Si ces dernières peuvent potentiellement infliger plus de dégâts, le mage peut se servir de ses ralentissements pour empêcher l’ennemi d’approcher, réduisant ainsi les dégâts subis et prenant l’avantage.

Le niveau de dégâts, les interruptions et les effets de contrôle des foules sont autant de facteurs à prendre en compte pour déterminer si vous avez l’avantage sur une autre composition.


Techniques à long temps de recharge et conditions de victoire

Contrairement aux extensions précédentes, Fabss estime que dans Legion, les techniques à long temps de recharge sont moins décisives en arène. Il reste important de les utiliser à bon escient (ex. : lorsqu’un chevalier de la mort active Zone anti-magie face à un mage Givre renforcé par Veines glaciales), mais dans l’ensemble, c’est votre capacité à mettre une équipe adverse sous pression et à contrer leur condition de victoire qui prime.

La plupart des équipes se demandent seulement comment gagner, mais elles ne réfléchissent pas à la stratégie de leurs adversaires, qui se posent la même question.

Pour cette raison, Fabss met l’accent sur un autre point crucial : comprendre les conditions de victoire de vos ennemis. En effet, il est très facile de se focaliser sur sa propre stratégie et de perdre de vue le fait que les opposants ont eux aussi un plan. Pour reprendre les mots de l’ancien champion : « la première étape dans la composition d’une équipe est l’analyse des conditions de victoire de l’ennemi. La plupart des équipes se demandent seulement comment gagner, mais elles ne réfléchissent pas à la stratégie de leurs adversaires, qui se posent la même question. »


Suite à sa victoire l’année dernière à la BlizzCon, Fabss a posté sur Twitter une image des préparatifs de son équipe pour la grande finale, prouvant que le dur labeur paie toujours. Pour lui, le travail d’équipe est plus important que jamais dans Legion, et il est indispensable de bien s’entendre avec ses coéquipiers. Retrouvez-le avec les autres membres de Method Triforce, en direct de la gamescom du 23 au 26 août sur la chaîne Twitch officielle de Warcraft.

Rendez-vous la semaine prochaine avec Minpojke de Northern Blue Gaming pour la 3e et dernière partie de notre série : Devenez un pro du JcJ : s’entraîner efficacement.

Chargement des commentaires...

Une erreur est survenue lors du chargement des commentaires.