Visions de N’Zoth
Sortie en janvier 2020 | Mise à jour de contenu pour World of Warcraft

Libéré de sa prison bâtie par les titans, le Dieu très ancien N’Zoth retourna au siège de son pouvoir, Ny’alotha, la cité en éveil pour y rassembler ses forces et répandre la folie sur le monde mortel.

Ailleurs en Azeroth, une autre bataille faisait rage. Varok Saurcroc, après avoir sauvé Baine Sabot-de-Sang, fit appel à Thrall, Anduin, qui rassemblait l’Alliance, et des dissidents de la Horde. C’était un combat pour l’honneur, pour l’âme de la Horde. L’armée voyagea jusqu’aux portes d’Orgrimmar où Saurcroc défia Sylvanas Coursevent en mak’gora, un duel pour le titre de chef de guerre. Galvanisée par de mystérieuses forces, Sylvanas porta un coup fatal au vieux soldat, après avoir proclamé que la « Horde n’était rien ». Elle quitta ensuite Orgrimmar, reniant son rôle nouvellement gagné, avec pour seule compagnie quelques silencieux loyalistes.

Les armées de la Horde et de l’Alliance étaient épuisées par la longue guerre qu’elles venaient de mener, et N’Zoth profita de ce moment pour frapper. Tandis que ses ténébreux serviteurs déferlaient sur la forge des Origines, en Uldum, et le moteur de Nalak’sha en Pandarie, les héros d’Azeroth se tournèrent vers Irion. Le dragon noir leur dévoila un moyen de résister à l’influence du Dieu très ancien et de ses visions cauchemardesques empreintes de désespoir. Les héros d’Azeroth fondirent sur Ny’alotha et affrontèrent les rangs de l’Empire noir. Ils finirent par canaliser le pouvoir de la forge des Origines grâce au Cœur d’Azeroth, détruisant ainsi N’Zoth une bonne fois pour toutes. 

Les chefs de la Horde et de l’Alliance signèrent un traité de paix mettant fin à la Quatrième guerre. La bataille d’Azeroth était terminée, mais Sylvanas courait toujours…

Contenu lié
Bande annonce de Visions de N’Zoth